de 9h à 18h

lundi - Vendredi

26 rue du Petit Parc

33200 BORDEAUX - Fr

+33 953 606 164

contact@baronimmo.fr

Comparer les annonces

Le crédit lombard : la gestion du passif

Sorte de crédit revolving, ce crédit non affecté est accordé sur une durée courte, de un an à trois ans, renouvelable.

Montant : supérieur à 75.000 €, seuil de la loi Scrivener depuis la réforme du crédit à la consommation. Il peut aller jusqu’à plusieurs millions d’euros.

Garantie : nantissement des actifs liquides (compte titres, assurance vie…), appelé aussi avance sur titres. Ou garantie prise sur des biens moins liquides (actifs professionnels, biens immobiliers…).

Taux : pour 2016 entre 1 % et 1,5 %

Intérêts en gestion de patrimoine :

  • Eviter les décaissements sur ses placements
  • Diversification
  • Baisse de l’impôt sur le revenu : permet de limiter ses revenus imposables
  • Baisse de l’ISF : faire jouer la règle du plafonnement

 

img

Edouard BARON

Articles Similaires

Stratégies ISF

--> Cumuler deux exonérations On peut cumuler : l’exonération à 100 % au titre des biens professionnels pour la fraction de la valeur des actions correspondant aux seuls biens sociaux nécessaires à l’activité l’exonération à 75 % prévue avec le Pacte Dutreil pour

continuer la lecture
par Edouard BARON

Souscrire un contrat luxembourgeois : Insurance Wrapper + Triangle de Sécurité

--> Depuis la transposition de la directive 2002/83/CE, un ressortissant français, résident ou expatrié au sein d’un pays de l’EEE, a la possibilité de souscrire, en toute sécurité réglementaire, un contrat d’assurance vie auprès d’un assureur implanté dans un autre pays de l’EEE. Avec l’obligation pour un résident fiscal français de déclarer la souscription d’un contrat d’assurance vie auprès d’un assureur étranger, en même temps que la déclaration d’impôt sur le revenu de l’année suivante, conformément à l’article 1649 AA du CGI, ainsi que les transferts de fonds au moins égaux à 10.000 €

continuer la lecture
par Edouard BARON

Assurance vie : clause bénéficiaire à titre onéreux

Un bénéficiaire à titre onéreux est désigné comme tel pour le règlement d’une dette au moment du dénouement du contrat, généralement en cas de décès. Contrairement au bénéficiaire désigné à titre gratuit, le bénéficiaire à titre onéreux ne s’enrichit pas

continuer la lecture
par Edouard BARON

Rejoignez la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.