de 9h à 18h

lundi - Vendredi

26 rue du Petit Parc

33200 BORDEAUX - Fr

+33 953 606 164

contact@baronimmo.fr

Comparer les annonces

Reprise d’entreprise : financer l’acquisition

–>Points de vigilance :
Ne pas fragiliser l’entreprise cible.
Rechercher un équilibre entre les apports en fonds propres et l’endettement.
Appréhender le caractère cyclique de l’exploitation.

–>Le financement doit couvrir :
– Le prix d’acquisition
– Les droits d’enregistrement
– La rémunération des conseils
– Le renforcement du fonds de roulement (disposer d’une trésorerie solide après l’acquisition nécessaire au développement)
– Le remboursement éventuel des comptes courants d’associés des cédants
– Les distributions éventuelles de dividendes antérieures et postérieures à l’acquisition (qui ont été votées)
– Les engagements de retraite

–>La structuration du financement de l’acquisition doit s’appuyer sur une analyse approfondie de la rentabilité, des financements existants et des investissements à réaliser. Une marge de sécurité doit être prévue.

Les outils :
– fonds propres
– remontée de dividendes
– crédits-vendeurs
– participation du cédant au holding de reprise
– dette mezzanine (souvent sous forme d’obligation convertible : le remboursement se fera en capital et intérêts après la dette principale d’acquisition)
– l’affacturage (mobilisation du poste clients)

–>Refinancer le patrimoine immobilier de la cible :
– Création d’une SCI
– Le crédit-bail : la cible propriétaire de son bien immobilier le cède à une société de crédit-bail qui le loue ensuite à la SCI. Celle-ci sous-louant le bien à la cible. Le prix de cession revient à la cible. Elle devra s’acquitter de l’impôt sur les plus-values professionnelles.

 

img

Edouard BARON

Articles Similaires

Reprise d’entreprise : reprendre une entreprise libérale

Caractéristiques et modalités -->Ce qui donne de la valeur à une entreprise libérale c’est tout ce qui concourt à réduire l’exercice intuitu personae du praticien professionnel, à savoir : - la taille du cabinet - son organisation - le rôle des collaborateurs - l’adresse de l’exercice de la profession - le plateau technique

continuer la lecture
par Edouard BARON

Reprise d’entreprise : le rôle du notaire

Dans le cas d’une transmission familiale Un chef d’entreprise souhaite transmettre sa société à l’un de ses enfants. Comment allotir les enfants non repreneurs ? Le notaire proposera : - soit de leur attribuer des biens hors entreprise (actifs moins risqués) - soit de les faire indemniser par l’enfant repreneur (sous forme de soulte à recevoir sous forme d’une donation-partage)

continuer la lecture
par Edouard BARON

Reprise d’entreprise : le rôle du commissaire aux comptes

Mission sécurité Son intervention portera sur l’évaluation d’entreprise, sur les diligences de cession et sur les diligences d’acquisition. C’est un créateur de confiance. -->Son rôle envers le cédant Il émet des avis sur les risques susceptibles de conduire à des anomalies

continuer la lecture
par Edouard BARON

Rejoignez la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.