de 9h à 18h

lundi - Vendredi

26 rue du Petit Parc

33200 BORDEAUX - Fr

+33 953 606 164

contact@baronimmo.fr

Comparer les annonces

Les OPCVM à gestion indicielle

Il s’agit ici de reproduire les performances d’un indice boursier.

Plusieurs techniques de réplication de l’indice sont susceptibles d’être utilisées.

La réplication pure ou physique

Cette méthode, qui est la plus ancienne, a pour objet de reproduire très exactement la performance de l’indice.

Le gérant acquiert l’ensemble des valeurs constitutives de l’indice dans les proportions exactes de sa composition, et au fur et à mesure des changements qui peuvent l’affecter, modifie en conséquence la structure de son portefeuille et le poids relatif des lignes qui le composent.

La réplication synthétique

Pour atténuer le coût et la lourdeur de mise en œuvre de la réplication pure, le gérant souscrit ici des contrats à terme (ou contrats futures) sur indice. Le gérant doit en permanence s’assurer que l’évolution des contrats à terme est conforme à celle de l’indice.

Le gérant peut également utiliser des produits financiers dénommés « swaps ». Il s’agit d’un contrat entre l’émetteur du produit et une banque d’investissement qui s’engage à échanger la performance de l’indice répliqué contre celle des actifs du fonds. Cette pratique permet notamment de réduire les coûts et de rendre éligibles au PEA des fonds (et des trackers) d’indices non européens.

Remarque

Plutôt que d’utiliser le swap pour réduire leurs coûts et améliorer le rendement, les gérants utilisent une pratique très répandue : le prêt-emprunt sur titres. Puisque les actions sont détenues chez le dépositaire du fonds, rien de plus facile pour le gérant que de les prêter moyennant un collatéral et une rémunération.

La réplication mixte

Cette méthode combine les 2 précédentes. Une partie de l’actif du fonds est investie dans les actions de l’indice tandis que le solde est investi en produits dérivés.

 

img

Edouard BARON

Articles Similaires

Comment sélectionner un OPCVM ?

La volatilité Cet indicateur mesure l’amplitude des variations de la valeur liquidative d’un OPCVM. Elle est calculée sur une période donnée et permet ainsi d’apprécier la régularité des performances d’un fonds d’investissement. Elle est disponible dans les plaquettes d’information ou dans les palmarès des fonds.

continuer la lecture
par Edouard BARON

Evolution de la réglementation

Votée en 2011, la directive 2011/61/UE, plus connue sous le nom d’AIFM (Alternative Investment Fund Managers) ou FIA (fonds d’investissement alternatifs) vise à créer un cadre harmonisé et donc plus stable pour les gestionnaires de fonds alternatifs en Europe tout en renforçant la protection des investisseurs professionnels.

continuer la lecture
par Edouard BARON

Les OPCVM luxembourgeois

Encore appelés OPCVM « parapluies », ces produits offrent 2 caractéristiques principales : - ce sont des OPCVM de capitalisation - ce sont des OPCVM à compartiments multiples

continuer la lecture
par Edouard BARON

Rejoignez la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.